..:: Sciences - Po ::..


      Attention, ce texte date d'il y a un an, il sera bientôt mis à jour.




     Voici la fin de la seconde année, et il était temps de refaire cette page.
(enfin, il nous reste encore 4 semaines pour faire (enfin commencer) les mémoires (les synthèses de Séverine-Antigone (Ah ! que tes scories nous manquent !! enfin pas à DSK apparemment) en quatre fois pire, vous suivez ??).

Les nouveautés de la seconde année ??? LES RAGOTS SUR LES PROFS !!!!!!!!!!!!!!!! Avouez que vous n'attendiez que ça… On va vous expliquer, c'est très simple... ..


Introduisons les personnages :


- Dominique Strauss-Kahn,

     DSK pour les intimes, vous pouvez lui écrire à dskscpo[at]voila.fr, il adore ça, enfin c'est pas lui qui répond, comme pour ses slides, tu vois, il a le feeling à avec les NTIC, les new technologies, tu vois ?? C'est le Pompidou 2007 tu vois ?


- Annick STETA

     ...est l'assistante (et néanmoins maîtresse) de DSK (ou elle aimerait, on sait pas trop, enfin y a des signes qui trompent pas…) Cette jeune femme (très) dynamique et entreprenante (surtout avec les vieux) (on estime son IS (Intelligence Sexuelle, bien sûr, cf. Psychologie Magazine)) à 195, ce qui est bien au dessus des performances des étudiants sciences-poteux de base (hum.. restons en là sur ce sujet...)) sait choisir ses ex.

     En tête de liste, le sémillant et pétillant Alain-Gérard SLAMA, éditorialiste au FigaroOOOOOOOooooo (comme le prononce Jean d'O, de l'AAAAAcadémie (où entre nous devrait entrer Giscard)) Magazine, qui a dû la subir à son corps défendant (enfin c'est ainsi supposé) pendant un laps de temps indéterminé…

Aujourd'hui que sait-on ??

Nos enquêteurs sont sur la brèche...

     Au mois de janvier, est organisé un dîner de conf.
     Les heureux élus des conf d'éco renforcée eurent le privilège (que dire l'honneur) d'avoir MONSIEUR Strauss-Kahn à leur table (enfin à leur table… plutôt dans un périmètre proche de leurs couverts). Le dit DSK a passé la soirée accroché auX téléphoneS (on vous avez bien dit que c'était un monomaniaque des NTIC) pendant ce temps-là, la dite Annick Steta (au doux surnom de Stetaline…mais pour plus de discrétion nous nommerons nos deux protagonistes par leurs initiales…
...A Sciences-Po on respecte la vie privée des gens...
…surtout Richie D. mais on vous en reparlera…) fait assaut de ses nombreux charmes tous azimuts au point de terminer la soirée à quatre pattes devant le ministre de l'économie, avant que celui-ci lui fasse judicieusement remarquer " Ecoutez Annick relevez-vous ! Il y a du monde ! "

     Elle lui avait auparavant et de façon très sensuelle tartiné…ses tartines de tarama… pour les lui glisser… HUM ! nous nous arrêterons là…
     Elle raccompagna ensuite le " Playboy " (sic ! et selon ses propres mots…) dans la nuit noire…et obscure…obscure et sombre… Hum, on s'égare, on s'égore….

Reprenons le fil...

    - Quelque temps plus tard, début du second semestre, un étudiant de sciences-po qui, pour d'évidentes raisons de sécurité, souhaite préserver son anonymat, croise dans le jardin DSK, en très bonne compagnie : AS ne semble pas vouloir être séparée de lui de plus d'un millimètre.

     Pas même deux minutes plus tard, ce même étudiant croise AGSlama, rôdant sans but dans la cafétaria… Il se pose alors de légitimes questions : avec qui sort donc AS ? Quel rôle joue Slama dans cette affaire ?? AS réussira-t-elle à arracher DSK à Anne Sainclair (dont les initiales sont AUSSI AS !!!!!!!! vous faut-il encore des preuves ??) comme celle-ci avait réussi à le faire en son temps avec l'ancienne épouse de DSK alors qu'elle était marié à un autre journaliste célèbre dont nous tairons le nom ???

    Que se passe-t-il la nuit dans les locaux de Sciences Po ??

    Quelle est la RESPONSABILITE de Richard D. qui occupe un poste haut placé ?? a-t-il été jusqu'à mettre en jeu la caution morale de l'Institut pour couvrir ces agissements ??
Sciences Po a-t-il lui aussi son bureau ovale ????????
     Autant de questions qui resteront sans réponse pour l'étudiant interloqué…..

     - Toujours est-il que milieu avril, on a pu croiser AStetaline, plus épanouie que jamais, au bras d'un Slama rayonnant !

(violons...)
Comment va réagir Dominique ??
Va-t-il le provoquer en duel ??
va-t-il se séparer de Anne ??
L'aime-t-il toujours ??
l'aime-t-elle toujours ??

L'enquête se poursuit.

(Il est quand même 1H43 du matin et la bouteille de Soho est vide)


Note des auteurs : Les droits sont en négociations avec les producteurs de " Ca te barbera ", eh oui !!

Sciences Po, c'est pas que le Harvard Européen, c'est AUSSI une business school !!!!

    En ce qui concerne Richard D., il nous a confié, en l'absence conjuguée de son psy et de son directeur en communication : " j'adore l'été regarder les étudiants s'embrasser sur la pelouse … j'ai d'ailleurs mis mon bureau en face de ma fenêtre… "
    Et il a de quoi être fier, il a réussi le pari de tourner Sciences Po vers l'avenir : regardez :
Le Nouvel Obs a enfin classé la cyber-cafèt-garage-gymnase-crous-BDE-AS réalisée avec l'aimable concours de l'architecte d'intérieur d' " Hélène (pas celle qu'on connaît, une autre) et les garçons ", comme un des hauts lieux de la drague parisienne gay, in et branchée de Paris (et ce HORS DU MARAIS !!!)

Bon, allez, on est fatigués, la suite au prochain numéro…



PS : vous aurez remarqué l'inspiration styllistique de l'ami Jean-Claude…

par ACE délicat et Logaritme népérien